LA PASSION POUR LA PERFECTION

La finition en surface et les sensations au toucher qui en resulte sont toutes aussi importantes que la couleur dans votre perception d’un parquet.

UNE VISION PRÉCISE

 

Le progrès résulte des convictions. Une vision précise. Nous avons toujours cherché de nouveaux moyens de rehausser la splendeur naturelle du bois, tout en fabriquant des parquets encore plus solides et durables. « Nous pourrions décrire notre travail comme la rencontre entre l’Homme et la machine, l’union entre la créativité et la réalité », explique Patrik Antonsson, chef de projet du développement technique.

PENSÉE INNOVANTE COMBINÉE À L’EXPÉRIENCE

 

Quelques grammes de mode. Une pincée d’électronique, de tissus, de couleurs et d’aménagement intérieur. Une mesure de technologie. Une dose de chimie. Associez tout cela à une pensée innovante et mélangez le tout avec de l’expérience. Voici les ingrédients ­essentiels pour fabriquer de nouveaux parquets en bois.

Kährs a toujours été un pionnier dans le secteur des parquets en bois. Actuellement, notre équipe de ­développeurs représente une combinaison d’expertise et d’expérience dans le design, la technologie et la chimie, travaillant en étroite collaboration pour ­produire de nouveaux parquets. Le processus commence généralement par une idée destinée à créer de nouveaux aspects, des couleurs inédites et des surfaces originales.

– Je puise mon inspiration dans de nombreuses sources, des magazines de mode, des intérieurs, des meubles, des tissus et même de la conception électronique, lorsque nous transformons tout cela en parquets. Cependant, nous recherchons constamment un aspect naturel, en gardant à l’esprit que nos ­parquets devraient rester aussi séduisants ­demain qu’ils le sont aujourd’hui, déclare Emanuel Lidberg, responsable des modèles créatifs chez Kährs.

– Nous prenons également toujours en compte les tendances de l’architecture, c’est-à-dire la façon dont nous construisons nos maisons. L’une des tendances actuelles en Suède est par exemple la présence de grandes fenêtres, couvrant un mur entier du sol au plafond. Ceci signifie que la lumière se répand en créant des reflets sur le sol, modifiant alors notre perception de la couleur. Pour y remédier, nous ­travaillons actuellement avec de nouvelles surfaces ultra-mates qui absorbent la lumière d’une manière nouvelle, explique-t-il.

L’HOMME ET LA MACHINE, UNE COOPÉRATION POUR UN RESULTAT TRÈS DESIGN

 

Pourtant, la pensée créative ne s’applique pas seulement à l’apparence. L’entreprise peut également s’enorgueillir d’un passé riche en innovation dans le processus de production des parquets en bois. L’un des investissements les plus récents de l’usine de Nybro est une ligne de conception robotisée, à la technologie avancée, qui s’ajuste à chaque planche pour créer l’aspect désiré, programmé au préalable dans le système ­informatique qui la pilote.

– Grâce à cette ligne, nous pouvons créer de nombreux modèles, d’aspect rustique
ou uni, en accentuant ou en atténuant les caractéristiques naturelles telles que les veines du bois, dit Patrik Antonsson.

Patrik, qui respire du bois depuis qu’il est bébé, avec une mère et un grand-père travaillant pour Kährs, a joué un rôle déterminant dans la création de la nouvelle ligne novatrice, qui a demandé deux ans et demi pour voir le jour.

– Cela a été un défi majeur, mais il était également très intéressant de fabriquer une machine capable de penser comme l’homme. Il a fallu réunir l’expertise et la technologie venant d’Allemagne, d’Italie et de Suède pour y parvenir, dit-il.

L’entreprise étudie constamment de ­nouveaux moyens d’améliorer le processus de production de différents points de vue dans le but global d’utiliser davantage de matériau brut, en particulier du point de vue de la durabilité.

Une part essentielle des parquets produits par Kährs est fabriquée traditionnellement à partir de chêne. Mais les projets actuels de développement intègrent d’autres essences de bois, celles qui permettront d’obtenir l’aspect et les performances recherchés grâce aux nouvelles technologies.

– Il est fondamental de ne jamais se satisfaire de ce que l’on a réalisé. Nous travaillons en étroite collaboration dans l’équipe de design, ce qui crée une émulation permanente, dit Patrik.

LA SURFACE EST CE QUE VOS YEUX ET VOS PIEDS PERCOIVENT

La surface est un autre aspect important du parquet. Sara Hagman est titulaire d’une maîtrise en génie chimique et occupe la fonction d’ingénieur de développement et de spécialiste du traitement de surface chez Kährs. Son activité consiste essentiellement à mener des projets dans ce domaine. Elle travaille en étroite collaboration avec l’équipe de design de Kährs et avec les fournisseurs d’agents de traitement de surface pour améliorer constamment l’aspect, la longévité et la durabilité des traitements de surface.

– Il y a eu beaucoup de changements depuis que j’ai commencé à travailler chez Kährs, il y a sept ans. L’accent est mis à la fois sur l’esthétique – la couleur et l’aspect – les performances techniques et la dimension environnementale, déclare Sara.

Par exemple, avant qu’un nouveau vernis ne soit utilisé, il doit subir de nombreux tests – effectués à la fois par Kährs, le distributeur et des organismes externes de contrôle afin de garantir sa conformité aux plus hautes exigences de l’entreprise.

– Certaines personnes me demandent comment je peux consacrer autant de temps sur ce qu’elles considèrent comme un petit détail. Mais il ne s’agit pas seulement d’un type de traitement de surface, d’un aspect ou d’une propriété. C’est tout cela à la fois ! Chacun avec les performances qui lui sont propres et un travail important de développement en amont. La surface est déterminante dans la façon dont vous percevez un parquet et représente une partie essentielle de la protection du bois. C’est fascinant de s’intéresser à ce point au moindre détail, déclare Sara.

– Il est fondamental de ne jamais se satisfaire de ce que l’on a réalisé. Nous travaillons en étroite collaboration avec l’équipe de design, ce qui crée une émulation permanente, dit Patrik.

in venenatis, vel, diam quis, risus efficitur.